Être noir en Asie : Mon enfer au Japon le pays le plus raciste du monde

Être noir en Asie : mon enfer au Japon le pays le plus raciste du monde

16-08-11-22-49-30-062_deco.jpg

      Tout est dans le titre, je vais vous raconter comment j’ai vécu deux ans de ma vie en enfer, sans doute le plus bel enfer du monde d’ailleurs entouré de japonais nazi. Évidement le titre est ironique il n’en est rien de tel, comme j’ai pu le voir écrit bien souvent sur internet, les Japonais ne sont pas raciste envers les noirs, ou s’ils le sont je n’ai rien ressenti de tels en deux ans de vie au japon. Et pourtant je ne suis pas resté dans mon petit cocon cantonné aux grandes villes à un environnement d’étrangers. Pour vous dire la vérité en deux ans de vie au japon j’ai du passé les 90% de mon temps entouré de japonais et dans divers environnements  allant de l’université au boulot et passant même par la case TV, tout ça pour vous dire j’ai rencontré pas mal de personnes, mais je n’ai jamais ressenti de racisme venant de leurs parts .

Je ne sais pas qui a inventé ça et d’où viennent ces histoires, mais ce que je peux vous dire c’est qu’il en est rien de tel au Japon. Les Japonais n’ont presque aucun préjugé envers les noirs où très peu ,ils en ont plus vers les Coréens ou Chinois… Par exemple je n’ai jamais rencontré de noir avec un très un mauvais emploi type éboueur, agent d’entretien, agent de sécurité. La plupart des noirs que j’ai rencontrés au Japon avaient un métier respectable et gagnaient bien leurs vies pour certains. Donc pour la plus grande partie des Japonais les noires sont des personnes comme les autres capables d’étudier, de parler la langue et d’avoir un bon métier.

Ceci dit ils restent des étrangers, car oui au Japon les non-Japonais sont des étrangers et resteront des étrangers à vie peu importe qu’ils soient mariés à un japonais ou une Japonaise ,peu importe qu’il soit naturalisé ou non . Mais la bonne nouvelle contrairement à la France. Au Japon il n’y a pas de mauvais et de bons étrangers, non japonais = étrangers . Pour ma part cette vision des choses me dérange pas du tout , loin de là .

Pour résumer si vous êtes noir ,métis ,arabe, blanc n’ayez pas peur de subir du racisme de la part des Japonais . Et encore moins si vous êtes comme moi noir né en France de parents issus d’immigration d’Afrique subsaharienne. Si votre rêve c’est de vivre au Japon , y étudier ou y vivre,  foncez !

Kevin.

Publicités

12 commentaires sur “Être noir en Asie : Mon enfer au Japon le pays le plus raciste du monde

  1. Si ce n’est pas indiscret, tes parents sont de quel pays exactement? Ça m’intéresse. Super ton blog, tous tes articles sont très intéressants!

    J'aime

  2. Merci pour cet article ! Je suis d’origine sénégalaise mon mari est portugais et nous envisageons de partir 10 jours à Tokyo. Mon homme rêve de découvrir ce pays

    J'aime

  3. Je préfère cette mentalité où même si ils ne te considère pas comme un japonais, ils ne te mettent pas dans la case  » mauvais « !
    Contrairement à certains pays européens.

    J'aime

  4. Salut ! J’aime beaucoup tes articles et celui-là également. Toutefois, je trouve que ça a été un petit maladroit de ta part de dire que les éboueurs, agents d’entretien, agents de sécurité sont des « mauvais emplois » car je trouve qu’aucun métier manque de mérite. Au contraire, on a besoin de ces personnes là ! Bon, encore une fois, je sais que ça n’était pas ton intention et j’ai bien compris que tu voulais souligner la situation qui existe actuellement en France mais bon … Bref, sinon je pars faire mon PVT en Octobre au Japon donc j’ai hate 🙂 A bientôt au Japon peut-etre 😉

    J'aime

  5. Je reviens du Japon où j’ai visité Kamakura, Yamanakako, Kyoto et Tokyo. Les japonais sont au-dessus du racisme. Ils ne sont pas racistes. Mais plutôt enfermés dans leur propre culture, leur langue, leur écriture aux caractères chinois ou à son écriture simplifiée aux 60 caractères. C’est notre approche des japonais qui est difficile de ce fait. Très peu d’entre eux connaissent ne fût-ce qu’un ou deux mots d’anglais. Et tout est écrit partout en japonais, à part maintenant sur leur train rapide, le Shinkansen ainsi aue sur les lignes Japan Rail. A Yamanakako, près du mont Fuji que j’ai gravi en partie seulement à cause du typhon qui a causé la mort de plus de 150 personnes dans le sud-ouest de Hondo, Ryukyu et Shikoku, j’ai logé dans un guest-house aux propriétaires gérants qui se sont efforcés de me faire passer un séjour agréable, communiquant avec moi au moyen d’un petit appareil traducteur vocal. Et partout j’ai été bien accueilli. Très respectueux, très sympathiques les japonais. Et on sent bien que le pays est important pour eux, qu’ils ne commettraient jamais quoi que ce soit de dégradant contre le bien commun qu’ils respectent au plus haut point. Je n’ai pas vu un seul tag entre Kyoto et Tokyo. Non ils ne sont pas racistes. Ils considèrent l’étranger comme quelqu’un de difficilement accessible. C’est la seule nuance. Ils ne se sentent pas responsables pour ce que leurs ancêtres ont fait. Les chinois ne les aiment pas ainsi que les coréens. La guerre du Pacifique a été atroce de leur faits, par exemple Nankin et ses massacres et tant d’autres, tant les japonais d’il y a 80 ans étaient persuadés d »être supérieurs aux autres. Pire que les allemands de l’époque. Mais les nouvelles générations ont tourné cette vilaine page. Je suis allé souvent au Japon. La première fois on est un peu déçu parce que l’extérieur n’enchante guère, à part les lieux très touristiques comme le Himeji Castle, le grand Bouddha de Kamakura, le pavillon doré de Kyoto. Mais ensuite on se sent bien en harmonie chez eux. Allez au Japon en toute quiétude.

    J'aime

  6. Merci Kevin, Je vis en Afrique Subasharienne, et avant de prendre l’avion vers un pays que je ne me connais pas, je me renseigne déjà sur l’accueil. Merci pour ton témoignage.

    J'aime

  7. Très interpellant votre article qui m’a intéressé car j’ai récemment entendu un homme d’affaire dans un train qui parlait à un ami de son récent séjour au Japon et disait à quel point les japonnais détestaient les noirs et étaient racistes, ce qui m’a étonné et donc votre article si contradictoire encore plus, difficile de se faire une opinion sans y aller. Mais autre chose qui l’a m’a beaucoup dérangé vous parlez des noirs qui ont des métiers respectables donc pour vous, les éboueurs, agents d’entretien etc,.; N’exerce pas un métier respectable ou alors c’est horriblement exprimé car je trouve cela très choquant, ces gens méritent tout autant de respect que les autres, ce sont des métiers tout aussi respectables car indispensables !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s